Registre des traumatismes

Le Registre des traumatismes est une base de données de traumatologie complète qui comprend plusieurs éléments de données liés aux blessures, notamment les visites aux services des urgences, les hospitalisations faisant suite à des blessures ainsi qu’une série complète de données sur les patients victimes de blessures graves Indice de gravité de la blessure (IGB > 12).

Les registres des traumatismes jouent un rôle important dans la réduction de la morbidité et de la mortalité, puisqu’ils fournissent de l’information précise et complète sur les blessures. Ils offrent les renseignements nécessaires pour veiller à l’assurance de la qualité et à la surveillance des blessures, pour mener des recherches, ainsi que pour élaborer des stratégies de prévention et de contrôle des blessures. Ces données aident les administrateurs et les cliniciens à prendre des décisions en matière de soins fondés sur l’expérience clinique.

Les soins de traumatologie peuvent aussi être améliorés grâce à l’accumulation et à l’évaluation de statistiques locales, régionales, provinciales et nationales sur les traumatismes. Le principal objectif des bases de données est de rassembler l’information recueillie auprès de groupes définis au fil du temps afin de pouvoir l’utiliser aux fins suivantes :

  • Prévention et traitement des blessures.
  • Prestation de soins.
  • Surveillance de l’évolution des maladies ou des traitements .
  • Évaluation et planification des services offerts.

L’information recueillie comprend des renseignements sur l’événement lié aux blessures, les caractéristiques démographiques du patient, les types et la gravité des blessures subies lors de l’événement, le processus de soins (de la prise en charge préhospitalière au congé de l’hôpital) et l’issue du patient.

Exemples d’utilisation des données sur les traumatismes :

  • Pour aider à l’établissement des ordres de priorité dans la programmation en traumatologie et les ressources de prestation des soins.
  • Pour planifier des initiatives de prévention des blessures axées sur les tendances locales et régionales.
  • Pour évaluer et améliorer le caractère opportun et adéquat des soins au patient ainsi que de leur qualité.
  • Pour agir comme mécanisme de comparaison de l’issue des patients entre les secteurs de service et les groupes de fournisseurs
  • Pour offrir des données pour l’évaluation clinique comparative et l’amélioration des processus.
  • Pour fournir une capacité de surveillance des tendances dans les systèmes de traumatologie.

Depuis Septembre 2018, une partie des fonds du Registre de traumatologie du N.-B. sont inclus dans le dépôt de données du New Brunswick Institute for Research, Data and Training (NB-IRDT). Ce changement permettra de relier les données relatives à l’expérience de patients victimes de traumatismes majeurs par rapport aux soins préhospitaliers et hospitaliers, qui se trouvent dans le Registre de traumatologie, à d’autres bases de données importantes, comme celle des statistiques de l’état civil et de la Base de données sur les congés des patients (BDCP), tout en protégeant les renseignements personnels des patients. Cette collaboration permettra d’approfondir les connaissances quant aux soins offerts aux gens du Nouveau-Brunswick victimes d’une blessure traumatique, notamment les résultats à long terme. Elle permettra aux chercheurs d’améliorer davantage les soins prodigués aux Néo-Brunswickois gravement blessés. Le Programme de traumatologie du N.-B. pourra cibler de façon exhaustive des initiatives provinciales de prévention des blessures grâce à une vue d’ensemble des cas de traumatisme traités dans notre province.

De 2000 à 2013, l’Hôpital régional de Saint John a soumis des données au Registre national des traumatismes (Institut canadien d’information sur la santé) sur les cas de traumatisme ayant un indice de gravité de la blessure  (IGB) supérieur à 12. L’Hôpital de Moncton a aussi recueilli des données pour les soumettre au Registre national des traumatismes au cours de 2011 à 2013. Le Registre national des traumatismes a fermé au 31 Mars 2014, les rapports sont toujours accessibles à partir des données historiques.

Pour être incorporés au fichier étendu du RNT, les cas doivent également correspondre à l’une des catégories suivantes :

  • personnes admises dans un hôpital participant;
  • personnes traitées au service d’urgence d’un hôpital participant (sans y être admises);
  • personnes décédées au service d’urgence d’un hôpital participant après le début du traitement (sans y être admises).

Parmi les causes de blessures exclues figurent les intoxications par des médicaments et des gaz, les effets indésirables des médicaments et des substances médicinales et biologiques, ainsi que les effets tardifs.

Indice de gravité de la blessure*

L’indice de gravité de la blessure (IGB) est un système de classement anatomique qui permet d’attribuer un score général aux patients ayant plusieurs blessures. On attribue à chaque blessure un score de l’échelle abrégée des traumatismes (EAT), en fonction des six régions corporelles (voir le tableau ci-dessous). Seul le score de l’EAT le plus élevé dans chaque région corporelle est utilisé. On détermine le score au carré de chacune des trois régions corporelles ayant les blessures les plus graves et on ajoute ces scores pour obtenir le résultat IGB.

Voici un exemple du calcul du score IGB :

Resgistry image

Baker SP et al. The Injury Severity Score: a method for describing patients with multiple injuries and evaluating emergency care.J Trauma 1974;14:187-196.

Le score IGB se situe entre 0 et 75. Si une blessure reçoit un score AIS de 6 (blessure mortelle), le score IGB est automatiquement de 75. Parmi les faiblesses de ce système de notation, soulignons le fait que toute erreur dans l’établissement du score AIS augmente l’erreur du score IGB. De nombreux types de blessures différents peuvent donner lieu à un même score IGB, et les blessures à différentes parties du corps ne sont pas pondérées.

Échelle abrégée des traumatismes (AIS, pour Abbreviated Injury Scale)

Un code numérique unique à 6 chiffres décrivant les blessures individuelles, catégorisées selon neuf régions du corps. Chaque code de blessure est suivi d’un point décimal et d’un code de gravité à l’échelle AIS de 1 à 6.

*Cette information a été adaptée du site www.trauma.org.

Cette page est également disponible en : Anglais